Dégradation du métier d’ATSEM

La ville de Toulouse met en place un plan de mobilité forcée des ATSEM, mené au pas de charge, qui concerne 800 agents de la collectivité. L’UNSA dit stop à la dégradation du métier d’ATSEM !

Les changements organisationnels successifs opérés sans concertation avec les agents et les organisations syndicales génèrent un stress chronique chez les agents.

Changement d’école, changement d’horaire, des missions qui évoluent vers les métiers de l’animation… Cette insécurité liée à ces perpétuels changements, bouleverse la vie personnelle et questionne sur la conciliation vie personnelle/vie professionnelle !