Hausse du minimum de traitement

Le gouvernement a décidé d’augmenter le minimum de traitement d’un point d’indice afin de garantir les rémunérations des agents publics au 1er janvier. Aucun agent public ne sera payé sous le SMIC. L’UNSA revendique une conférence salariale dès le début de l’année 2023.

Le Smic doit augmenter de 1,81% au 1er janvier 2023, pour atteindre 1 709,28 euros bruts mensuels.

Selon le décret publié le 23 décembre, le minimum de traitement de la fonction publique sera augmenté d’un point d’indice, passant de l’indice brut majoré 352 à 353, soit à 1 712,06 euros bruts mensuels, au 1er janvier également.

Plus de 400 000 agents sont concernés, fonctionnaires comme contractuels. Ainsi, aucun agent public à temps complet ne sera rémunéré sous le SMIC.

L’UNSA Fonction Publique constate, une nouvelle fois, le tassement des grilles indiciaires et l’absence d’augmentation pendant plus de 9 ans, lors des changements d’échelon, affaiblissant le principe d’évolution de carrière.

L’UNSA Fonction Publique renouvelle sa revendication d’une conférence salariale en début d’année alors que l’inflation progresse toujours, à 6,2% sur un an.

Voir en ligne : Catégorie C : les grilles indiciaires