Report de congés en cas de maladie

Six mois après la question posée au gouvernement, celui-ci a répondu. Le report est un droit, mais il n’est pas illimité.

Les agents publics placés en congé de maladie peuvent donc bénéficier du report des congés annuels non pris, ainsi que l’a précisé la circulaire du ministre de l’intérieur NOR COTB1117639C en date du 8 juillet 2011. Cette position a également été confirmée par le Conseil d’État (décision du 26 avril 2017, n° 406009 et décision du 14 juin 2017, n° 391131).

Ce droit au report n’est cependant pas illimité et s’exerce dans les limites définies par le juge communautaire qui estime, d’une part, qu’une demande présentée au-delà d’une période de quinze mois qui suit l’année au titre de laquelle les droits à congés ont été ouverts peut être rejetée par l’employeur et, d’autre part, que le report doit s’exercer dans la limite d’un congé de quatre semaines.

Retrouvez le lien vers la réponse écrite du Gouvernement ou téléchargez la au format PDF

Voir en ligne : CONGÉS : quel droit à report ? L’UNSA interroge le gouvernement