Retraites : tous en grève le 19 janvier

Le gouvernement veut reculer la retraite à 64 ans et augmenter à 43 ans le nombre d’années pour une retraite entière. Le 19 janvier, mobilisons-nous contre ce projet de la réforme des retraites !

Ni 1 jour, ni 1 mois, ni 1 an de plus !

1. Une réforme injustifiée

Le déficit ne met pas en péril le système de retraite. Il peut se résorber dans le temps. Travailler 2 ans de plus n’est pas l’unique solution. Le gouvernement a refusé d’examiner nos propositions.

Il s’agit notamment :
o De l’amélioration du taux d’emploi des séniors
o De la réduction des écarts de rémunération entre les hommes et les femmes
o De l’augmentation de la cotisation employeur de 1 point, soit 7 à 8 Md€ de recettes supplémentaires
o De la fin des exonérations patronales sur les cotisations à la branche famille, soit 4 Md € de recettes supplémentaires.

2. Une réforme punitive et inégalitaire

Les femmes aux carrières incomplètes, les salarié·es qui ont commencé à travailler tôt, les salarié·es qui accumulent les emplois précaires, les salarié·es qui ont un emploi pénible sont les premiers pénalisé·es par la réforme.

3. Une réforme qui interdira à plus de salarié·es de profiter de leur retraite

Aujourd’hui déjà :
• 1 salarié·e parmi les plus précaires sur 4 meurt avant de bénéficier de sa retraite,
• plus de 100 000 salarié·es arrivent en retraite en invalidité. Nous faire travailler 2 ans de plus c’est aggraver cette situation.


Rassemblement à Toulouse le 19 janvier 2023 à 10h
Devant le métro François Verdier. En direction d’Arnaud Bernard

Signer la pétition intersyndicale - Retraites : non à cette réforme injuste et brutale !

Voir en ligne : L’UNSA Fonction Publique appelle les agents publics à la mobilisation