Coronavirus : jour de carence

Après les propos d’Olivier Dussopt lors du CSFPE du 3 mars, une clarification s’impose !

En effet, au stade 2 actuel de l’évolution de l’épidémie en France, si un agent public est malade, y compris du coronavirus… le ou les jours de carence s’appliqueront. En revanche, pas de jour de carence pour les fonctionnaires en cas d’arrêt pour mise en prévention, période d’observation, garde d’enfant mineur dont l’école est fermée, mais l’agent sera placé en ASA (Autorisation Spéciale d’Absence).

Lors du CSFPE du 3 mars, l’UNSA Fonction Publique avait inter­rogé le Secrétaire d’État, Olivier Dussopt, sur le jour de carence en cas de mala­die décla­rée liée au coro­na­vi­rus.

Il avait répondu, sans ambi­guïté, que le jour de carence ne s’appli­que­rait pas aux agents publics. Manifestement, il s’est avancé. En effet, à ce stade le jour de carence conti­nue à s’appli­quer en cas de mala­die, contrai­re­ment à la reven­di­ca­tion de l’UNSA !

L’UNSA Fonction Publique regrette que, malgré ses deman­des répé­tées, aucune réu­nion spé­ci­fi­que sur le coro­na­vi­rus n’ait été orga­ni­sée avec l’ensem­ble des repré­sen­tants des orga­ni­sa­tions syn­di­ca­les de la fonc­tion publi­que, alors qu’une réu­nion de ce type a bien eu lieu pour les sala­riés du sec­teur privé.

L’UNSA Fonction Publique appelle à la pru­dence et au res­pect des consi­gnes du minis­tère de la santé.

Voir en ligne : L’UNSA Fonction Publique a écrit au Secrétaire d’État pour obte­nir au plus vite l’orga­ni­sa­tion d’une réu­nion dédiée